magasin quartier ecusson

Retour à la liste des actualités

Quelles lunettes de ski choisir pour bien se protéger ?

photos instagram collections twitter suivre informations LinkedIn Google+

14/02/2016


Quelles lunettes de ski choisir pour bien se protéger ?

Avec les vacances de février qui arrivent, les selfies sur les télésièges qui commencent à inonder nos réseaux sociaux, et les souvenirs de nos dernières vacances passées "à la neige" qui sont de moins en moins frais dans nos mémoires, il est temps de penser sérieusement à nos futurs tout schuss sur notre piste bien-aimée des Marmottes.

Sans surprise, chacun sait qu'un séjour au ski, ça se prépare ! Et s'il y a bien un élément à ne pas négliger pour passer de vrais bons moments dans la poudreuse, c'est le matériel. En haut de la liste, au même titre que de bonnes chaussettes chaudes et des vêtements imperméables, il y a les lunettes de soleil ! Il arrive encore fréquemment que des skieurs portent de mauvaises lunettes et dans certains cas, n'en portent pas du tout ! Une erreur impardonnable, pour 3 principales raisons :

1. En altitude, les rayons du soleil sont moins filtrés par l'atmosphère
2. La quantité d'U.V. augmente de 4% tous les 300 m (d'altitude)
3. La neige réfléchit 80% des rayons lumineux, soit 4 fois plus que ce que réfléchit l'eau

Sans (bonnes) lunettes, des lésions sérieuses peuvent subvenir, dont certaines vraiment douloureuses. Voici donc quelques conseils pour éviter cela, en choisissant des lunettes adaptées aux hautes altitudes enneigées.

S'assurer que la monture est adaptée au visage

Elle doit être adaptée à la forme du visage en l'enveloppant complètement. Des verres trop étroits ne protègeront pas contre les rayons latéraux et contre les rayons venant du haut, sans oublier ceux venant d'en bas, causés par la lumière réfléchie sur la neige. La forme idéale monte jusqu'aux sourcils et prend toute la largeur du visage.
Les lunettes doivent bien tenir sur le nez et derrière les oreilles, mais ne doivent pas causer de douleurs ! Elles doivent pouvoir rester en place lorsque l'on bouge la tête (ou que l'on tombe à ski ! :)).

Choisir une protection renforcée

Pour le ski, l'idéal est d'opter pour une protection d'indice 4. Mais des lunettes avec un tel indice sont alors très foncées et ne permettent pas de conduire sa voiture. Il faut bien prendre en considération que dans cette configuration-là, les lunettes de ski sont uniquement faites pour le ski.
Mais il existe aussi des verres teinte 3 avec un traitement antireflet face interne, permettant de limiter la réflexion des rayons arrivant par derrière et qui passeraient entre les tempes et la monture pour se réfléchir sur la face interne du verre. Ce traitement peut aussi être couplé à un traitement miroité sur la face avant, qui limitera lui aussi le passage des rayons les plus agressifs.
Toujours dans l'idée de n'avoir qu'une seule paire de lunettes de soleil, il y a la possibilité du traitement de verre photochromique ; celui-ci a la particularité de se teinter sous l'action des U.V., faisant passer en 5 minutes l'indice de protection de 0 à 3 (ou 4), en fonction de la luminosité. Il existe 2 types de verres ; ceux qui ont une teinte de départ de 1-2 environ et qui se teintent à 3-4 comme le verre Zébra de Julbo, et les "classiques" à la teinte dite "blanche" à 0 au départ et qui foncent jusqu'à 3. Pour que ces verres protègent correctement, il faut que la monture soit galbée et bien adaptée au visage (voir les conseils dans le paragraphe précédent).
Il existe aussi le traitement de verre polarisant, permettant d'absorber la lumière réfléchie par une surface plane (comme la mer ou la neige) que notre oeil ne peut arrêter et qui donne cette impression de flou. Ils augmentent la protection et la vision des contrastes en supprimant la réverbération.

Se décider sur la teinte

Le jaune et l'orangé sont parfaits au ski lorsque la visibilité est atténuée à cause de la neige ou du brouillard, car ces teintes mettent en valeur les reliefs et les contrastes, tandis que le brun modifie un peu les couleurs réelles mais apporte un véritable confort de vue.

Faire adapter ses lunettes de soleil à sa vue

C'est une règle à ne pas négliger, notamment pour les myopes. Cela changera votre vie et votre visibilité sur les pistes, ce qui est non-négociable pour skier en toute sécurité.
Malheureusement, certaines corrections ne permettant pas d'être montées sur des montures galbées (nécessaires pour le ski), pensez alors aux lentilles de contact, pour pouvoir porter tout type de montures de ski.

Vérifier la présence du marquage CE

Des lunettes de soleil sans marquage CE ne sont pas des lunettes à envisager, car cela signifierait qu'elles ne filtrent pas tous les rayons U.V. Le marquage est généralement apposé sur l'une des branches. Mais malheureusement aujourd'hui, de nombreuses lunettes contrefaites ont également ce (faux) marquage... Le mieux est donc de ne jamais acheter ses lunettes sur les marchés, mais chez son opticien qui garantit l'origine et la qualité des verres.

Le cas des enfants

Plus que n'importe qui, les enfants doivent avoir de bonnes lunettes de ski. Les conseils précisés ci-dessus fonctionnent également pour eux, même s'il pourrait être utile d'envisager en plus un élastique, afin de tenir les lunettes en cas de chute. Les parents doivent toujours rester attentifs à ce que leurs enfants ne retirent par leurs lunettes, y compris sur les télésièges ou durant la "pause pique-nique" aux abords des pistes.

Chez Optique Philippot, nous proposons des lunettes des marques Julbo et Demetz, toutes deux spécialement conçues pour la pratique d'activités de plein air, et notamment le ski ! N'attendez donc plus, nous nous ferons un plaisir de vous renseigner en magasin.

Crédit photos : © Julbo